Joseph Kongnyuy Shey: « Un athlète de haut niveau n’abandonne jamais ».

En marge du test de l’ascension du mont Cameroun ce 19 janvier 2019, nous avons ressassé l’histoire avec Joseph kongyuy Shey, champion de la course de l’espoir avec une histoire particulière.

Joseph kongyuy Shey est un Camerounais originaire du Nord-Ouest qui a participé à 18 reprises à la course de l’Espoir. Il a occupé plusieurs positions anonymes au classement, mais a aussi titillé les sommets avant de remporter à trois reprises le trophée du vainqueur : « Pendant les 18 années de participation,  J’ai occupé la deuxième marche du podium à trois éditions, avant de gagner en 1999, 2000 et 2002 ». Cinq années après son dernier sacre, il fait la Une de tous les magazines du monde et son image est diffusée dans la rubrique « No Comment » de toutes les grandes télévisions mondiales. Joseph Kongyuy Shey, sans avoir gagné cette fois, est un héros : « En 2007, j’ai été l’auteur malgré moi d’une histoire particulière. J’étais le premier à redescendre de la montagne, et à quelques mètres de l’arrivée, j’ai eu des crampes qui m’ont paralysé les jambes. Je n’ai pas abandonné, j’ai tout fait pour traverser la ligne d’arrivée en rampant ».

Cette année-là, l’athlète dans sa galère est traversé par Janarius Bongkiyung qui s’en va remporter la course. Une arrivée spectaculaire au stade omnisport de Molyko à Buéa qui lui a inspiré l’ouverture d’une academy de formation des athlètes où il enseigne le dépassement de soi : « J’ai 52 ans aujourd’hui (en 2019, ndlr) et j’ai pris ma retraite. Dans ma retraite, j’essaye de mettre en place une équipe que je vais entraîner. J’y suis d’ailleurs et j’utilise mon exemple pour emmener les athlètes à donner le meilleur d’eux. C’est une chose que les athlètes doivent apprendre. Un sportif de haut niveau n’abandonne pas ! Quand tu es un athlète dans ma situation, tu ne dois pas te faire aider à ce niveau. Sinon, tu perds tout. Tu dois te battre jusqu’à la dernière énergie ».

Dans sa petite institution, plusieurs athlètes ont déjà suivi ses pas, en remportant le trophée de la course de l’espoir sur le Mont Cameroun : « Le vainqueur de l’édition dernière  (2018, ndlr) Godlove Gbasibuin est dans mon academy, tout comme Eric Mbatcha et Yvonne Ngwanya qui a grandi dans mon academy ont  aussi déjà gagné ici ». En plus de voir ses athlètes tutoyer les sommets chaque année, notre héros  espère avoir l’image historique de sa traversée de 2007 en reptile. Douze ans qu’un de nos confrères de la télévision nationale les lui a promises. Une autre course de l’espoir dans laquelle  le vétéran nous a promis de ne pas abandonner.

David Eyenguè

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *