Où est passé l’entraîneur Benjamin Mongo ?

New stars de Douala. L’entraîneur qui a permis au club de la capitale économique d’accéder à ce niveau de la compétition est absent du groupe depuis plusieurs semaines.

« Je n’ai pas envie de vous dire quoi que ce soit à propos, pour ne pas troubler la tranquillité du groupe. Je voudrais vous dire une seule chose : je n’ai pas perdu le moindre match avec mes poulains, et je veux rappeler que je ne suis pas l’adjoint de Mbimi Gérard », nous a lancé laconique le technicien de football que nous avons eu au téléphone il y a peu. L’homme qui avait marqué le public sportif de la ville de Douala -en éliminant en 2017, Union de Douala en 16ème de finale de coupe du Cameroun avec une modeste équipe Bonaberi FC de ligue d’arrondissement- a été retrouvé sur le banc de touche de New stars de Douala au début de leur campagne africaine 2018-2019. Après les voyages à succès à Bujumbura où il a réussi un exploit en battant le champion Burundais (4-1) et Tunis d’où il ramène un nul (1-1) face aux Libyens d’Al Alhy, il mène encore ses troupes pour un nul vierge à Limbé qui leur donne une chance de postuler pour la juteuse phase de poules. Quatre matches sans défaites avec cinq buts marqués à l’extérieur. Le technicien est curieusement absent des entraînements au moment de préparer la double confrontation face aux Kenyans, et personne ne veut donner les raisons.

Après la défaite du match aller à Nairobi de New stars, une interview donnée par Gérard Mbimi sur les ondes de radio Equinoxe retentit mal aux oreilles du premier supporter du club. « Nous avions une équipe moribonde », des mots du vétéran entraineur qui n’ont pas du tout bien accueilli par Benjamin Mongo qui pense qu’il faut une certaine psychologie même dans la communication pour galvaniser les troupes. « Comment pouvez-vous traiter de moribonde au grand public une équipe que vous accompagnez » ? Nous a lancé celui qui est chef de bloc dans son quartier à Bonaberi, avant de conclure : « je n’irai pas à Limbé pour le match retour, je vais suivre le match à la maison et j’espère pour mes enfants qu’ils se qualifieront ».

Une curiosité a retenu l’attention de plusieurs lorsque la feuille de match de la Confédération Africaine de Football (CAF) nous a été donnée ce 20 janvier 2019 à Limbé. Sur les rôles attribués aux membres de New stars qui ont droit au banc de touche pendant le match,  Seidou Touré est bien Entraîneur des gardiens, Patrice Fotso (entraîneur préparateur physique), Gérard Théophile Mbimi est bien Directeur de l’équipe et devant le nom de Belleme Mongo Benjamin, il est écrit personnel d’entraîneurs. Mille questions se posent parmi lesquelles celle de la qualification de l’homme. Benjamin Mongo n’a-t-il pas une licence CAF pour ce niveau de la compétition ? Quels termes du contrat le liaient à l’équipe ? Pourquoi avait-il été recruté ? Après un début de campagne continentale marquée par les succès aux deux premiers tours, New stars de Douala s’est lui-même mis le caillou dans la chaussure en se séparant volontairement de l’homme qui était peut être le meilleur joueur de l’équipe. Il ne reste que des leçons de professionnalisme à tirer.

David Eyenguè

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *