Douala attend 8000 athlètes pour son Marathon International.

Les organisateurs de cet événement étaient devant la presse ce mercredi 3 octobre 2018 dans la capitale économique. Ils annoncent plusieurs innovations.

La capitale économique du Cameroun est bien décidée à intégrer les grandes villes du monde qui abritent un marathon international par an. Après la réussite de leur événement lors de la 1ère édition en 2017, les responsables de Tara Sports and Entertement annoncent la 2ème édition pour le dimanche 28 octobre prochain. « Nous avons accueilli 3150 athlètes qui ont pris part à la grande fête l’année dernière. Pour notre première, on avait déjà plusieurs étrangers dont les champions du monde de la discipline, les Kenyans. C’est d’ailleurs eux, aussi bien chez les messieurs avec Shadrack Kipkoge et chez les dames (Jelimo Too  Mercy) qui ont remporté les épreuves. Ils ont reçu leurs primes et accompagnements comme prévu, ce qui a donné une autre image à notre marathon qui voit à ses portes, plusieurs autres athlètes internationaux », a lancé à la presse Nathalie Yongo, administratrice de Tara Sports et membre du comité d’organisation.

Plusieurs innovations en vue cette année

Lors de la conférence de presse donnée à Akwa ce 3 octobre 2018 dans les locaux de City Sports, il y avait aussi les responsables de la société anonyme des Brasseries du Cameroun (SABC) qui viennent se joindre à l’événement pour une réussite encore plus éclatante : « Nous avons choisi d’accompagner ce marathon avec nos deux marques Tangui et XXL qui est un concentré d’énergie dans une bouteille, comme nous le faisons avec les Lions Indomptables. Tara sports est une entreprise qui a voulu faire grand, avec les grands. Nous venons dans cet accompagnement du sport et du marathon avec quelque chose qui va durer », a laissé entendre Yves Marcelin Djoko, le chef de produits junior alcool. Comme l’année dernière, l’entreprise de vente d’équipements sportifs City Sports a encore accepté de coller son image à cette initiative : « Nous avons été satisfaits l’année dernière, nous avons choisi de renouveler l’expérience, comme nous le faisons dans plusieurs pays du monde entier », précise Joyce Goueth, responsable marketing de City Sports. En plus des primes qui ont été revalorisés chez les athlètes, il y a cette année, en plus du marathon et de la marche familiale,  un semi-marathon où seuls les athlètes nationaux seront primés. La fièvre de la 2ème édition du Marathon International de Douala monte déjà dans la capitale économique.

David Eyenguè

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *