L’aquathlon fait son apparition.

Découverte. Trente jeunes gens ont participé pour la première fois à une compétition d’une discipline qu’ils découvraient à la piscine de Bassa ce 26 août 2018 à Douala.

Ils sont pour la plupart des nageurs qui participaient à leur toute première compétition d’aquathlon, une dérivée du triathlon qui a été organisée par l’entraineur national en personne. Roger Tonfa a trouvé l’astuce pour vulgariser cette nouvelle discipline : « Chaque dernier dimanche du mois, nous allons dorénavant organiser une compétition pour que les jeunes sportifs acquièrent petit à petit les rudiments de notre discipline le triathlon dont nous faisons la promotion. Comme plusieurs ne sont pas encore en possession de vélo VTT pour la partie cyclisme du triathlon, nous organisons l’aquathlon ».

L’aquathlon est une combinaison de performances d’un sportif en natation et en course à pieds. Pour cette compétition du 26 août 2018, les athlètes de la catégorie dite élite avaient une distance de 5 km, avec 1 km de course dans l’eau, et 4 km de course à pieds. « La longueur de la piscine de Bassa est de 25 m. Ils avaient donc 40 tours dans l’eau, puis 2 tours d’un trajet sur piste que nous avons choisi autour de la piscine », nous explique Roger Tonfa, l’entraineur national de triathlon. Une nouvelle discipline sportive pour certains, mais pas pour Charly Ndjoumé, le champion du Cameroun de triathlon qui a traversé le premier la ligne d’arrivée des 5 km en 29 minutes. Battu sur les 1000 m de nage, il a comblé son retard sur Giorgio Nguichié, le jeune athlète de 11 ans qui a mis tout le monde d’accord dans l’eau. « J’ai tenu à participer même sans entrainement, car je sors d’une maladie. Mais la présence annoncée de plusieurs autres athlètes m’encourage et je pense que dorénavant, cela  me permettra de booster mes performances », a conclu le champion.

Plusieurs autres athlètes ont pris part dans d’autres catégories comme celles des vétérans  de 40 ans et plus. Deux anciennes championnes  de natation chez les  dames ont répondu à l’appel, dont Ruth Engomè, ancienne entraineur national de natation, aujourd’hui maître-nageur : « Nous avons répondu à cet appel de l’aquathlon, pour encourager les jeunes nageurs à une autre discipline très passionnante ». Rendez-vous a été pris, pour le dernier dimanche du mois de septembre 2018.

David Eyenguè

Une pensée sur “L’aquathlon fait son apparition.

  • 30 août 2018 à 16 h 21 min
    Permalink

    à mon avis c est une nouvelle discipline très intéressante je suis personnellement fier de cette autre discipline qui peut faire bouger les lignes au cameroun en particulier à Douala. Donnons chacun à son niveau pour la promotion de cette discipline car la jeunesse à besoin de cela aussi mettons nous ensemble . Pour tous ceux qui oeuvrent tous les jours à la promotion du sport au cameroun plus recisément à Douala je leur dit merci.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *