La discrimination est un frein pour le football

Gérémi Njitap. La star Camerounaise de football a été l’invité spécial de la Fifa dans son combat contre les discriminations dans le football mondial.

Avec plusieurs dirigeants de la Fédération Internationale de Football Association (Fifa), de la fédération de football de Russie, l’ancien Lion Indomptable et légende Fifa était invité sur un panel, en marge de la demi-finale de la Coupe du Monde qui a opposé l’Angleterre à la Croatie ce mercredi 11 juillet 2018. Au centre des débats, l’épineux problème des discriminations dans le football mondial. « Vous pouvez vous poser la question aujourd’hui de savoir pourquoi moi et pas les autres », a lancé dans son propos liminaire l’ancien défenseur des Lions avant d’avouer avec émotion : « Oui, j’ai été plusieurs fois victime de ces discriminations quand je jouais au football. Le football est fait de rêves et de passion. Il faut promouvoir la diversité. La diversité est une force, la discrimination un frein. Le football peut faire beaucoup pour le bien de l’unité dans le monde. Toute personne qui aime le football doit participer à cette lutte contre les discriminations », a conclu la légende Fifa.

Plusieurs actions ont été menées pendant la période de cette Coupe du Monde Russie 2018 et même avant, pour faire du football la chose la plus partagée, l’outil  indiscutable d’un vivre-ensemble. Les autorités de la fédération de football de Russie se félicitent de la mise en place de la Fan ID, ce passeport du supporter qui a permis à de nombreuses personnes, plus de deux millions, d’entrer en Russie sans visa pour accompagner leurs équipes préférées. Un concept que veut déjà copier le Qatar, futur organisateur du mondial en 2022.

David Eyenguè à Moscou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *