Les quarts de finale se jouent ce week-end

CDM Russie 2018. Les huit équipes qualifiées pour le troisième tour entrent dans la 2ème phase des matches à éliminatoires directs dès ce jour.

Comme dans le tour précédent, c’est encore l’Uruguay qui va commencer à jouer. Le pays d’Edinson Cavani qui avait terminé premier du groupe A avec le plein de points a logiquement sorti une équipe du Portugal trop taillée à la mesure d’un Cristiano Ronaldo mal inspiré. Alexis Sanchez et Edinson Cavani ont fait le boulot pour envoyer la Celeste en quart où ils croiseront le France qu’ils connaissent bien pour l’avoir déjà rencontrée trois fois en phase finale de Coupe du Monde. Bien que la France ait triomphé brillamment devant l’Argentine de Lionel Messi et qu’elle n’ait jamais perdu en phase finale face à une équipe sud-américaine depuis 40 ans, Vincent Duluc, journaliste à l’Equipe n’est pas très rassuré : « On n’a jamais battu l’Uruguay en phase finale de CDM. On a perdu contre eux en 1930, on a fait match nul avec eux en 2002 et 2010. Je pense que c’est vraiment l’adversaire le plus difficile pour l’équipe de France. Tout ce que la France a fait de bien  devant l’Argentine ne va servir absolument à rien contre l’Uruguay. Autant il y avait des espaces contre l’Argentine, autant contre l’Uruguay, il n’y aura absolument aucun espace, et la vitesse des attaquants va beaucoup moins servir ». Il n’est pour autant pas pessimiste, notre confrère qui pense que Didier Deschamps mérite la confiance,  car il en est à sa 3ème phase finale de grande compétition après avoir atteint les quart de finale à la CDM 2014 et la finale de l’Euro en 2016. Uruguay –France se joue ce vendredi 6 juillet dans la ville de Nizhny Novgorod.

Dans le deuxième quart de finale de ce vendredi au Kazan Arena Stadium, le Brésil qui est encore un des grands favoris du départ va croiser l’équipe qui a le plus montré qu’elle mérite mieux que le costume d’outsider qu’on lui a prêté. La Belgique menée par Eden Hazard est sorti du piège japonais sans trembler lors des huitièmes de finale en marquant trois buts en moins de 30 minutes alors qu’elle était menée par deux buts à zéro. En quatre rencontres dans ce mondial russe, les Diables Rouges ont déjà marqué 12 fois, et n’ont pas encore montré des signes de fatigue. Ils ont là, la meilleure génération pour bousculer tout le monde, même si c’est le Brésil qui se présente.

Dans les deux autres quarts de finale, les équipes européennes vont s’affronter. La Russie qui vit son rêve dans sa CDM aura encore l’occasion de contenter le public de Sotchi, la ville où le match face à la Croatie est programmé samedi 7 juillet 2018. Un autre duel entre européens va opposer la Suède à l’Angleterre au stade de Samara. Les quatre confrontations donneront droit à quatre qualifiés qui joueront les demi-finales à partir de mardi 10 juillet 2018.

David Eyenguè à Kazan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *