La Belgique a tremblé face au Japon mais se qualifie pour les quarts

Huitième de finale CDM 2018. Le miraculé Japon n’a pas pu améliorer son palmarès en Coupe du Monde, battu in extrémis par la Belgique (3-2) en toute fin de match.

C’est l’équipe qui s’est qualifiée grâce au fair-play pour les huitièmes de finale de cette Coupe du Monde 2018. Le Japon a pourtant cru jusqu’au bout, qu’il peut traverser la haute barre des huitièmes de finale de Coupe du Monde qui leur fait obstacle depuis des années. Depuis 1998 que le Japon a connu la CDM avec sa 1ère participation en France, les Samourais bleus ont toujours été présents en phase finale. En six participations, ils ont été renvoyés à la maison après le 1er tour, et avaient déjà goûté deux fois les huitièmes de finale. Passés par le trou de souris du fair-play aux dépens de Sénégal (grâce au nombre inférieur de cartons jaunes), son huitième de finale face à la Belgique se présentait comme un non-match, pour ce que la Belgique avait déjà montré lors de ses trois premiers matches. Les coéquipiers d’Eden Hazard ont tremblé. Menés (2-0) en tout début de la seconde période par Haraguchi (48ème) et Inui (52ème), les Diables Rouges de Belgique sont allés chercher dans leurs tripes pour égaliser par  Vertonghen (69ème) et Fellaini (74ème). Alors qu’on s’acheminait vers une autre prolongation, une contre-attaque de six secondes a été conclue par un but de Chadli (94ème), qui a fait taire les supporters Japonais un peu plus bruyants ce 2 juillet 2018 au Rostov Arena. On y a cru jusqu’au bout chez les Japonais, mais la Belgique a encore des choses à montrer dans cette CDM, et prend rendez-vous avec le Brésil de Neymar pour le quart de finale à Kazan le vendredi 6 juin 2018.

David Eyenguè à Moscou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *