La fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) écrit à Gianni Infantino

Coupe du Monde 2018. L’équipe du Maroc aurait été éliminée dès le premier tour à cause des fautes arbitrales, et la FRMF demande réparation.

Dans une correspondance datée du 28 juin 2018, Fouzi Lekjaa, président de la FRMF écrit au président de la  Fifa pour exprimer « notre indignation devant l’injustice subie par notre sélection nationale suite à des erreurs arbitrales graves ayant entrainé sa sortie prématurée dès le premier tour de la Coupe du Monde 2018 », peut-on lire en début de correspondance. Le président de la fédération marocaine précise que plusieurs pénaltys ont été refusés à son équipe face au Portugal et à l’Espagne, et que le comble, c’est « l’utilisation de la nouvelle technologie  VAR,  pour valider indûment le 2ème but de l’Espagne entaché de plusieurs erreurs. Une sortie de but non signalée qui a donné droit à un corner qui a été exécuté du mauvais côté et qui aboutit à ce 2ème but espagnol ». On peut aussi voir que Fouzi Lekjaa demande à Gianni Infantino de prendre des mesures pour procéder à des ajustements nécessaires à l’effet de réparer ces injustices…

Interrogé  sur la lettre d’indignation envoyée par la FRMF  au président de la FIFA pour dénoncer les erreurs d’arbitrage dont été victimes les Lions de l’Atlas,  Pierre Luigi Collina  qui a donné un point de presse sur l’arbitrage au premier tour, a assuré qu’il n’était pas au courant de ce courrier et par conséquent ne pourra pas répondre. Une réponse qui suscite la question de savoir si la FRMF a bien fait d’envoyer son courrier au président  la FIFA et non pas à sa commission d’arbitrage. L’autre question, c’est celle de savoir pourquoi le Maroc qui demande réparation (qui serait sa remise en compétition) a fait rentrer son équipe au bercail avant la revendication de Fouzi Lekjaa. Simple lettre d’un président à son ami, ou revendications sincères d’une équipe qui veut continuer la compétition ? De nombreuses questions qui nous viennent de la presse marocaine. En attendant la réaction officielle de Gianni à son ami Fouzi, l’Espagne et le Portugal sont bien programmés pour les huitièmes de finale qui débutent ce samedi 30 juin 2018.

David Eyenguè à Moscou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *