L’Afrique, enfin !

Coupe du Monde 2018. Le Sénégal remporte la prière victoire africaine depuis le début de la compétition après les quatre premiers revers des autres plénipotentiaires.

Il aura fallu attendre Sadio Mané et ses coéquipiers des Lions de la Teranga pour avoir la première victoire africaine de cette compétition. Le continent tout entier a vécu les quatre minutes de temps additionnel les plus palpitantes de l’histoire de son football jusqu’à maintenant. Menés par deux buts à zéro depuis l’heure de jeu, c’est à la 86ème minute que les Polonais (Par Krychowiak) réduisaient le score. Il restait alors quatre minutes de jeu dans le temps réglementaire, pendant lesquelles le président Macky Sall ne tenait plus sur son siège. Le central de la partie, Nawaf Shukralla va donc accorder quatre autres minutes de temps additionnel. Khadim Ndiaye, le seul joueur de la feuille de match évoluant encore sur le continent africain va donc montrer pourquoi le sélectionneur Aliou Cissé lui a fait confiance. Le portier Sénégalais va faire des arrêts rassurants pour son équipe, son pays et son continent.  Robert Lewandowski et ses coéquipiers, largement accompagnés par de nombreux supporters partis de Varsovie, vont subir la bonne organisation de la défense sénégalaise. Les 44190 spectateurs de cette rencontre du groupe H au spartak stadium de Moscou auront assisté, aux 38ème et 60ème minutes aux buts de Thiago Cionek et de Mbaye Niang qui avaient respectivement trouvé le filet du gardien Polonais.  Le Sénégal enregistre sa première victoire dans la compétition, et prend une option sérieuse pour le passage au second tour. Dans l’autre match du groupe, le Japon avait pris le dessus sur la Colombie (2-1) quelques heures plus tôt.

David Eyenguè à Moscou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *