La télécommande a glissé deux fois

Maroc 2026. Une défaite difficile à accepter, quand certaines fédérations alliées donnent leurs votes au concurrent. C’est le cas de la Guinée dont le président Souaré était un des ambassadeurs de la candidature marocaine.

Plus de 36 heures après la défaite cuisante du Maroc à l’élection qui devait choisir le pays qui abritera la Coupe du Monde 2026, personne se sait exactement qui a envoyé le tweet : « la télécommande a glissé dans mes mains ». Une petite phrase à la portée d’un missile, posée en dessous de la photo du président de la fédération guinéenne de football. Partagé abondamment dans les réseaux sociaux et les groupes de journalistes africains, le tweet n’a eu le temps de convaincre que ceux qui n’étaient pas dans la salle du congrès. En effet, tout le processus de vote avait été expliqué aux participants, par le président de la Fifa Gianni Infantino et la secrétaire générale Fatma Samba Diouf Samoura . Le système de vote électronique a été  essayé plusieurs fois par les votants. Il fallait donner son intention de vote en appuyant une première fois, et valider sur un bouton une deuxième fois en 15 secondes. « La télécommande ne peut donc pas avoir glissé deux fois des mains d’un président comme lui », nous a lancé un autre président de fédération qui a requis l’anonymat. Une sortie qui a eu le mérite de faire changer l’avis de l’incriminé. Toujours à travers les réseaux de journalistes, on apprend que le président de la fédération guinéenne de football jure avoir voté pour le Maroc, et ne comprend pas comment son vote a été comptabilisé pour les USA. C’est aussi le cas du Liban qui entre dans la danse avec la même chanson ; « nous avons voté pour le Maroc, et notre vote a été comptabilisé pour les autres ». Un flou entretenu autour de cette élection que Gianni Innfantino a voulu démocratique et publique.

David Eyenguè à Moscou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *