Au Cameroun, la fédération vend ses invitations

fonctionnement de la fédération camerounaise de cyclisme au lendemain de l’annulation de la 15ème édition du tour cycliste international du Cameroun (TCIC).

Bonjour Monsieur Duracka. Comment avez-vous reçu la nouvelle de l’annulation de la 15eme édition du TCIC ?

C’est une situation catastrophique pour le cyclisme Camerounais… La fédération n’a pas su anticiper et au dernier moment annulé c’est le pire des scénario

Comment l’ont accueilli les équipes françaises qui s’apprêtaient déjà à venir ?

Déjà mon équipe n’était pas invitée par votre fédération mais je sais que les invités ont dû gérer une crise interne, comme ce sont des amateurs beaucoup avaient pris des congés et ils ne comprennent pas, ils sont furieux contre l’organisation… Je pense qu’ils vont mettre du temps avant d’accepter de revenir au Cameroun…

 

Comment expliquer que l’équipe algérienne soit passée par la France et est tombée seule dans ce piège alors que les équipes françaises ne se soient pas déplacées ?  Comment cela se passe ?  Qui paye les billets pour qui ?

Les Algériens étaient indésirables par l’organisation mais comme ils sont leaders de l’Africa Tour le règlement UCI oblige les organisateurs à les prendre. Donc pour venir ils ont payé les billets d’avion et sont arrivés  là avant les amis de la fédération… Les 4 autres (équipes amies) sont invités,  billets payés et en contrepartie, ils emmènent un petit cadeau à la fédération et donnent  leur parole qu’ils aideront le Cameroun à gagner le maillot jaune…

Mais le règlement exige les 3 premiers  au classement de l’Africa tour pour une course 2.2 non ?

Oui s’ils désirent venir, ils sont obligatoirement invités. Mais la fédération n’est pas obligée de payer les billets

Votre équipe a-t-elle souvent été contrainte aussi à ces arrangements ?  On se rappelle que la dernière fois,  vous étiez à la tête de Team Pro Immo Nicolas Roux au GPCB 2016. Il y avait une entente d’aide ?

J’ai eu beaucoup de pression et de menaces. Nous gagnons pourtant j’ai offert à la fédération un vélo d’une valeur de 3000€ mais franchement nous avons perdu car Mikhel Raim vainqueur de 2 étapes a été malade le dernier jour…

 Donc le deal c’est d’offrir les cadeaux avant d’arriver ou c’est la condition pour être invité ?

Oui offrir minimum un vélo et surtout venir en vacances payées par le contribuable Camerounais ;  pas venir pour faire un résultat, ne pas venir avec des vrais coureurs…

Et pourtant vous avez gagné deux étapes,  en refusant le deal de faire les figurants.  C’est pour cela que vous n’êtes plus revenus depuis là ?

Oui depuis Pro Immo n’est plus invitée,  et personnellement je refuse ce système… Une épreuve Internationale doit rester une vraie compétition.

Depuis combien de temps dure ce système du donnant -donnant ?

Depuis que la nouvelle fédération est en place…

Les slovaques et les hollandais apportent quoi à la fédération ?

Rien sportivement mais en dessous de table je ne sais pas…

 

Quelles sont les conséquences directes en sanctions que l’UCI peut infliger à la fédération ?

Une suspension pour une durée indéterminée…

 

Serez-vous prêt à accepter de participer à cette renaissance du cyclisme camerounais sans condition ?

Bénévolement oui sans problème… La seule chose que je demande c’est le respect et votre fédération en a eu très peu depuis  quelques temps…

: Combien de temps cela prendra pour redevenir sérieux aux yeux de L’UCI et des autres pays amis du cyclisme ?

La fédération doit repartir à zéro, rebâtir un cyclisme National, créer  des clubs et surtout redevenir crédible aux yeux de l’UCI. Redevenir crédible peut être rapide, il y a tout au Cameroun pour que ça marche il faut simplement un projet cohérent dirigé par de bonnes personnes…

 Le vélo de 3000 euros offert a pris quelle destination ? Savez-vous s’il a été offert à un cycliste ou bien que fait-on de tous ces dons ?

Aucun coureur n’est monté dessus…

Merci beaucoup Jean Pierre,  nous  reviendrons  à vous au cas où.

Pas de problème… la langue de bois à mon âge je n’ai plus d’obligation…

Propos recueillis par David Eyengue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *