La victoire était sur le banc de touche

Franck Cédric Abogo. L’attaquant qui a offert les trois premiers points de la saison à l’Union de Douala vient de marquer les cœurs des supporters de sa nouvelle équipe grâce à une entrée impressionnante.

Ils s’en souviendront pendant longtemps, les supporters et sympathisants de l’Union de Douala, du but de cet attaquant face à Dragon de Yaoundé lors de cette 4ème journée du championnat de 2018. Présents au Centunary Stadium de Limbé, ou scotchés devant leurs petits écrans de télévision sur la chaine Canal 2 Internationale qui diffusait la rencontre en direct. Franc Cédrick Abogo effectue un petit tour de magie sur le côté gauche de l’attaque de l’Union, mystifie Junior Libiih le défenseur latéral de Dragon, et sort de sa jambe droite un missile qui va nettoyer la lucarne du gardien Epane Yannick Letizi de Dragon de Yaoundé. Union de Douala passe devant (2-1) au score dans un match où ils ont été menés. Ce but venu d’ailleurs est l’œuvre d’un joueur qui évolue dans l’équipe pour sa première année. Il arrive en plus dans un contexte où l’équipe a essuyé une cuisante défaite (1-4) lors de la 1ère journée face à Stade de Melong, et un nul vierge à Dschang face à Aigle. Mis au banc de touche par Ernest Agbor l’entraineur principal, l’attaquant voit son coéquipier Cyrille Tchayi marquer pour ramener l’équipe au score. Il sait donc que s’il fait son entrée, ce sera sur le côté. Entré en jeu à la 47ème minute, il ne lui a fallu que 16 minutes pour réaliser son exploit: « J’étais assis au banc de touche, j’ai regardé comment jouait l’adversaire qui devait être mon vis-à-vis au moment où je serai sur le terrain. J’ai profité de ses lacunes, et je les ai exploitées pour marquer mon but ». Un but qui a offert la première victoire tant attendue de son équipe pour la saison.

Un nouveau challenge

Né à Yaoundé le 6 avril 1995, le garçon de 181 centimètres engage un nouveau bail avec une équipe d’élite  après être passé dans trois autres : « J’ai joué avec panthère de Bagangté en coupe des confédérations, et puis dans le Canon de Yaoundé ensuite je suis allé à AS Fortuna où j’ai évolué pendant deux années. Je voulais me donner un nouveau challenge, c’est la raison de mon arrivée à l’Union. Je compte m’exprimer ici, et je souhaite que la chance m’accompagne ». Une chance que le néo-unioniste voudrait voir combinée à la patience et au soutien inconditionnel des fans de l’équipe : « Je demande au public de continuer à nous soutenir, de nous donner le temps et de toujours être présent pour nous. Ce n’est pas facile, mais nous allons donner le meilleur de nous au fur et à mesure que le championnat va se poursuivre. Nous demandons un peu de patience à nos comités de soutien », va-t-il conclure. Franck Cédric Abogo sera désormais une attraction dans l’effectif de l’Union sportive de Douala, et il sait ce qui lui reste à faire : continuer dans cette lancée.

David Eyengue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *