Les Lions sont éliminés

Chan Total Maroc 2018. L’équipe nationale du Cameroun sort de la compétition après son second revers (0-1) face à l’Angola lors de la 2ème journée dans le groupe D.

Rigobert Song Bahanag et ses poulains iront à Tangier pour le match de la 3ème journée face au Burkina Faso,  qui ne va compter que pour les formalités. La bande à Junior Awono s’est encore inclinée ce samedi 20 janvier face aux Palencras Negras d’Angola (0-1) en match comptant pour la 2ème journée du groupe D de ce 5ème championnat d’Afrique des Nations en terre marocaine. Comme lors du 1er match, les Lions Indomptables A’ ont eu une domination stérile sur leur adversaire du jour pendant 28 minutes. Trop sûrs d’eux, les joueurs de Rigobert Song se sont jetés dans les attaques sans assurer leurs arrières. Une stratégie qui les a exposés à des contre-attaques dangereuses des adversaires. Comme pour le premier match de groupe face au Congo Brazzaville, c’st le défenseur central  Bertrand Owundi qui sera en retard sur son vis-à-vis. Il n’aura pas eu le temps d’être secouru par le gardien de but Gwot Kalati (comme contre le Congo), il fera lui-même la faute fatale qui accorde un penalty aux adversaires. Le capitaine des Palancas Negras Ricardo Estevao ne se fait pas prier pour donner l’avantage à son équipe (1-0), à la 28ème minute.

Une heure à tourner en rond

Menés avant la fin de la première période, les onze Lions de Rigobert Song n’ont pas pu trouver le filet angolais pendant tout le reste de la rencontre. A l’image de son milieu de terrain Clarence Bitang titularisé en lieu et place de Ngoundo Billè (titulaire au 1er match), les Lions et leurs supporters ont tourné en rond pendant le reste des 62 minutes restantes depuis l’ouverture du score des angolais. Le dossard N° 10 en qui étaient placés certains espoirs a tourné sur lui-même chaque fois qu’il a reçu un ballon, avant de chercher un de ses coéquipiers. Avec Clarence Bitang et Willy Namedji dans l’entrejeu du Cameroun, Rigobert Song croyait avoir de fortes chances de voir alimenter Raphael Messi Mbouli, titularisé en attaque. Il n’en n’a rien été.  L’attaquant d’Apejes s’est contenté de ses propres forces dans la bataille avec les défenseurs adverses, sur les rares dégagements à l’emporte pièce des défenseurs Camerounais, pour jouer quelques ballons toujours dos au but adverse. La seule fois où les Camerounais ont vibré, c’était lors de la 85ème minute sur une frappe d’Alphonse Marie Tientcheu des 30 mètres qui reprenait instantanément un dégagement de la défense angolaise. Incapables de réagir à chaque fois qu’ils ont été menés, les Lions Indomptables A’ sortent de la compétition au premier tour.

David Eyengue à Agadir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *